Où vas-tu Sunshine ? de Siobhan Dowd

Où vas-tu Sunshine ?

Où vas-tu sunshine

Résumé:

Holly n’en peut plus des éducateurs sociaux, des familles d’accueil, de leur gentillesse et de leurs bonnes intentions. Chez les Aldridge, elle déniche dans le tiroir d’une commode une perruque blonde très glamour et c’est le déclic. Elle devient Sunshine, jeune fille sensuelle et rayonnante, et prend la route vers l’Irlande, à la recherche de sa mère…
Une cavale jalonnée de rencontres, un cheminement psychologique passionnant, la magie opère autour de Holly/Sunshine, adolescente révoltée, qui explose de vie et court à la recherche de son passé. Le dernier roman posthume d’un immense écrivain disparu trop tôt.

Source: Gallimard jeunesse

Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai voulu lire ce roman. J’avoue que j’adore les éditions Gallimard avec leur collection Scripto. Je trouve leurs couvertures très belles en général et leurs romans assez forts, contemporains, percutants. Alors quand j’ai vu Où vas-tu Sunshine ? je me suis dit, pourquoi pas ? J’ai toujours autant de mal à parler de mes lectures, pourtant j’ai une réelle envie de partager mon avis sur les livres que j’ai aimé ou non, mais ce n’est pas si simple ^^’
Dans ce roman, Siobhan Sowd aborde des sujets assez variés et surtout pas faciles. On y retrouve la quête d’identité, la maltraitance, la fugue… Pourtant, on ne tombe pas dans le pathos. Holly/Sunshine peut se montrer agressive, triste, enjouée, volontaire, rêveuse et surtout bornée, mais jamais je n’ai trouvé qu’elle s’apitoyait sur son sort. Ses relations avec les autres enfants du centre social, avec sa famille d’accueil, avec sa mère et son beau-père, etc etc sont toutes très différentes et en même temps très liées à son passé. On comprend, au fil de la lecture, qu’elle cherche à refouler certains souvenirs de son passé. Elle se donne le but de retrouver sa mère et rien ne peut l’en dissuader. Pourtant, au fil de sa cavale, sa détermination commence à s’estomper quand des événements de son passé resurgissent dans sa mémoire. Cette fugue va lui faire comprendre beaucoup de choses sur sa vie et sur elle-même et c’est ce que j’ai aimé. Ce n’est pas un simple roman sur la situation difficile à laquelle peuvent être confrontés des enfants, c’est surtout un roman sur la recherche de son identité, son envie de savoir qui on est, sur les doutes et les craintes ressenties à l’adolescence.
Tout au long du récit, Holly/Sunshine rencontre différentes personnes qui l’aident plus ou moins à avancer jusqu’en Irlande. Elle s’invente une vie et se montre très débrouillarde. On est vraiment embarqué dans son voyage et on a peur pour elle. on se demande comment elle va s’en sortir, etc. J’ai particulièrement aimé sa rencontre avec Phil, le routier. Un personnage doux et gentil qui ne pose pas de questions. 

En bref, un très bon roman qui traite de sujets d’actualité mais pas toujours faciles à aborder sans tomber dans quelque chose de trop émouvant. Par contre, plutôt à lire au collège/lycée je trouve 🙂

5.Bien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s