Oksa Pollock (tomes 1, 2, 3, 4) de Anne Plichota et Cendrine Wolf

Deuxième bouquin qui me paraissait important d’évoquer. Tout d’abord parce que je viens de finir le 4ème tome, ensuite parce que le nom de mon blog est en rapport avec ces livres et enfin parce que c’est série jeunesse très sympa !

Oksa Pollock

   

Résumé: 

Le jour de la rentrée dans son nouveau collège à Londres, Oksa voit sa vie bouleversée. Elle qui s’est toujours rêvé en ninja capable de surmonter tous les défis, voilà qu’elle découvre en elle des dons surnaturels. Terrifiée à l’idée de s’attirer des ennuis, elle n’ose d’abord en parler à personne, ni à son meilleur ami Gus ni à son excentrique grand-mère et confidente, Dragomira. Pourtant, Dragomira aurait pu lui expliquer tout de suite la raison de ces étonnantes aptitudes, lui raconter enfin le secret qui pèse sur leur famille d’exilés… Oksa va apprendre à concilier sa vie de collégienne ordinaire et son surprenant destin, au cours d’aventures fantastiques où elle croisera de vaillants Sauve-Qui-Peut, des créatures aussi attachantes que délirantes et de puissants Félons aux ambitions bien noires.

Source: http://www.officiel-oksapollock.fr

 

J’ai beaucoup aimé cette série tout d’abord grâce à ses personnages. Ou du mois, à certains d’entre eux ^^ J’avoue que ceux qui m’ont le plus plu, ce sont les créatures magiques qui sont absolument délirantes ! Les Devinailles, les Getorix, les Insuffisants (très forts eux ^^)… Mais surtout mon préféré, le Foldingot ! J’adore sa façon de s’exprimer et je trouve ça très bien jouer de la part des auteures. Et dans tout le livre en général, j’aime comment sont nommés les lieux, les fonctions des personnages etc. Je trouve ça, sinon original, très recherché et bien exprimé 🙂
J’aime la façon dont l’histoire se déroule. Je n’aurai pas imaginé autrement les événements qui se passent. Il y a une tonne de choses importantes à faire et je les trouve très bien mises en place. Pour une fois il n’y a pas trop de complications qui viennent mettre des bâtons dans les roues du personnage principal. Si on prend un jeu vidéo par exemple, à chaque fois qu’on est près du but, BAM ! Quelque chose se met en travers de notre route ! Alors qu’ici, certes il y a des complications, mais ça ne prend pas beaucoup de temps à être résolu et j’aime qu’on ne s’attarde pas trop sur tout. Ça peut très vite devenir lent et rébarbatif. Heureusement, ce n’est pas le cas ici.
Plus on avance dans l’histoire, et plus celle-ci devient sombre avec des moments assez crus, une méchanceté très présente et des personnages tiraillés entre ce qu’ils veulent être et ce que l’on veut qu’ils soient. Pour une série aussi « jeunesse » (comprendre 10-11 ans), j’ai trouvé ça plutôt osé et en même temps très bien amené au fil des tomes.

Certaines choses m’ont cependant énervé tout au long de ces 4 romans. Tout d’abord, le personnage principal Oksa. Si, au début, je l’appréciais pour son humour, son indépendance et son effronterie, je dois avouer que la suite m’a quelque peu fait soupirer. Oksa qui découvre ses pouvoirs arrive non seulement à les maîtriser très vite mais en plus elle s’en découvre des nouveaux tous les jours, ce qui fait d’elle la personne la plus puissante depuis des générations évidemment. Elle est belle, elle est aimée ou jalousée de tous, elle est forte, elle est convoitée, elle pique des crises et personne ne lui en veut, elle est parfaite. Une Mary-Sue en puissance qui n’est pas franchement agréable à lire. Je préfère des personnages avec des failles, des vrais bons défauts, de la méchanceté plutôt qu’un personnage idéalisé et sans défauts. Ensuite, les liens entre tous les personnages sont bien trop nombreux ! A peine a-t-on réussi à faire notre arbre généalogique qu’un personnage s’y introduit pour semer la pagaille ! Au fur et à mesure de l’histoire, on apprend des trahisons, des liaisons et autres problèmes de famille qui finissent par me rendre folle !
/!\ Attention spoiler /!\ Malorane et Waldo, Malorane et Ocious, Ocious et Alma, Léomido et Lisa, Léomido et Réminiscens, Orthon et Kate, Orthon et Barbara, Orthon et Helena !  A la fin on va se retrouver avec tout le monde de la même famille et je vous dis pas la tête de la descendance si ça arrive ! /!\

En bref, une bonne série jeunesse avec un univers magique plutôt riche qui plaira aux adeptes de Tara Duncan.

4.Ca va

Publicités

Une réflexion sur “Oksa Pollock (tomes 1, 2, 3, 4) de Anne Plichota et Cendrine Wolf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s