La saga Harry Potter de J.K. Rowling

J’ai longtemps cherché le livre parfait pour un premier article. Puis, c’est tombé sous le sens. J’étais obligée de commencer par le tout premier roman que j’avais lu à l’âge de 8 ans.

Harry Potter à l’école des sorciers (et les autres accessoirement…)

J’avais tellement aimé le film que je me suis mise à dévorer le premier tome dès qu’il m’est tombé sous la main (Il s’avère que je l’avais depuis déjà 1 ou 2 ans et que jamais je n’avais eu l’idée de le lire). Et là, le coup de foudre. Quand on est enfant, on adore tout ce qui se rapporte à la magie (du moins, c’était mon cas) et Rowling nous emporte dans son univers de telle façon qu’on n’a plus envie d’en partir. Je ne vais pas m’attarder sur les personnages ou l’histoire que tout le monde connait. Je vais juste dire pourquoi ces livres m’ont plu.

Du premier au septième tome, tout est lié. TOUT. A chaque fois que je les relis, je découvre quelque chose de nouveau, quelque chose qui m’avait échappé. Et à chaque fois j’ai la même réaction: « AH MAIS OUI ! ». Une révélation, quelque chose que je viens de comprendre, une parole d’un personnage qui tombe sous le sens après coup. Rien que le système des Horcruxes est fou ! On se rend compte que dès Harry Potter et la chambre des secrets il y a un lien. L’auteure a pensé à tout. Parce que, finalement, c’est quand même qu’à partir du quatrième tome qu’on commence à se dire que l’histoire est peut-être un peu plus complexe qu’elle n’en a l’air. Je veux dire, dans les 3 premiers tomes, on nous expose le monde magique, on voit que y a des gens qu’il vaut mieux éviter et on retrouve des parents perdus de vue. Ok. C’est sympa, on mène sa vie tranquille avec un minimum de péripéties mais ça manque un peu de fil directeur tout ça. Et alors, les mangemorts entrent en scène dans Harry Potter et la coupe de feu, et on se rend compte que y a une grosse embrouille qui se trame avec un gros méchant qu’on croyait mort et qui est peut-être pas si mort que ça finalement ! BAM ! Ça, ça pète ! Puis, quand on a enfin fini les 7 tomes (petite larme à la fin car on sait qu’il n’y aura pas de suite…) là on réalise que tous les tomes étaient vraiment importants, qu’ils étaient tous plus ou moins liés par une simple parole (Trelawney qui dit à Lavande de se méfier d’un garçon roux dans le tome 3, chose qui s’avère dans le tome 5), par un objet anodin (l’armoire chez Barjow et Beurk que remarque Harry dans le tome 2 et qui est une des clefs du tome 7)…
L’histoire en elle-même est chouette, c’est vrai, mais ce qui est encore mieux c’est la façon dont s’est écrit (je ne les ai pas lu en anglais mais j’ai trouvé la traduction très acceptable ^^) et surtout, on ne peut qu’applaudir le génie de J.K Rowling.

6.Super

Harry Potter à l’école des sorciers compte pour ce challenge:
(cliquez sur l’image pour accéder au blog de Bianca, l’organisatrice)

challenge-des-100-livres-chez-bianca

Publicités

8 réflexions sur “La saga Harry Potter de J.K. Rowling

  1. Honte à moi, je n’ai toujours pas fini cette saga je dois en être au 5ème tome ^^ Vas-tu tenter de lire « Une Place à Prendre » pour comparer ces styles ?

  2. Pingback: Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 1er bilan | des livres, des livres !

  3. Pingback: Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 2e bilan | des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s